Une rentrée historique

Une rentrée historique

PREMIÈRE RENTRÉE AU FORT, 11 septembre 2018

Chers Professeurs, chers Parents, chères élèves,

BIENVENUE !

En ce matin de rentrée, est-ce que vous êtes comme nous les Mères ? Avez-vous conscience de vivre un moment incroyable, une rentrée  vraiment unique ?

Qui aurait pu croire que nous serions là, sur cette terre sainte du Fort,  nombreux, sous ce doux soleil de septembre devant les portes d’une magnifique école toute neuve ? Il y a quelque chose qui tient du prodige, du rêve … ou plutôt de la Providence, c’est bien certain.

Ce lieu, cette cour, ces salles de classe, il est temps de les remplir : c’est pour vous chères élèves que des centaines d’ouvriers ont travaillé des milliers d’heures, que des outils et des machines ont été actionnés par des mains expertes de tous les corps de métiers pour bâtir votre école. C’est pour vous que 51 camions de déménagement sont venus déposer les meubles de la rue de la Bastille, c’est pour vous encore que nos architectes et nos économes se sont cassé la tête pour que les travaux soient achevés en temps et en heure jusque dans le détail.

C’est encore pour vous et -pour nous aussi- que des centaines de bonnes volontés (parents, amis, élèves, anciens et  anciennes) sont venus donner du temps de leurs vacances ou de leurs week-ends pour que vous ayez de belles classes, une belle cour sonorisée, une belle chapelle et une haie bien taillée à l’endroit du parking.

Voilà qui doit nourrir votre admiration et votre joie en ce matin même s’il y a parmi vous de l’appréhension en ce premier jour de classe.

C’est aujourd’hui la première cloche, la première leçon, la première récréation ici au Fort : …..

Vous êtes la première génération d’élèves pour cette nouvelle « Sainte-Catherine », vous parents, vous êtes la première génération de parents pour cette nouvelle école et nous, nous sommes la première génération de Mères et de professeurs.

Que nous disent ces lieux aujourd’hui ? Dans leur beauté toute neuve, ils nous invitent à la gratitude d’abord, nous le redirons toute l’année. Ils nous invitent aussi bien sûr au travail, au labeur, à l’énergie. Vous rentrez de vacances, vos forces sont toutes neuves (les nôtres un peu moins !…), à vous de jouer maintenant avec dynamisme, désir de connaître, désir de grandir, désir de faire plaisir et de servir. C’est vous et nous qui allons donner à notre école son élan et son caractère : n’est-ce pas source d’enthousiasme et de générosité ? Ceux qui ont œuvré ici par leur travail, leurs talents et leurs prières attendent cela de nous. Notre reconnaissance se dira en actes !

Pour finir je vais vous raconter une petite aventure de la fin du printemps car   nous met sur la voie de ce que nous avons à faire en tant qu’élèves, professeurs ou parents. Tandis que le chantier battait son plein, un essaim d’abeilles est venu s’installer dans la cabine d’un Manitou. Les ouvriers se sont arrêtés de travailler. Nous avons appelé un apiculteur qui leur a trouvé une ruche et elles sont maintenant bien installées ailleurs. Mais je crois qu’elles sont venues nous dire, vous dire que vous êtes, que nous sommes les abeilles de cette nouvelle ruche : chacun, chacune à notre place, avec générosité, ordre et sens du bien commun, nous avons pour mission et pour devoir, à la suite de la « petite Hélène » de produire ici un nectar de vérité, de charité et de joie.

Bonne rentrée à tous !